Rencontre diplomatique de l'Estuaire

Pour la première fois depuis son accession au trône, le Prince régnant a reçu en Principauté et en visite d'Etat deux chefs d'Etat micronationalistes français: Son Excellence, le Responsable Générale de la République Anacratique du Padrhom, Michel Vichat qui avait été réélu à la tête de la République le 24 octobre 2016 et Sa Majesté, le Vice-Roi Kaloni le Navigateur de la Principauté maritime d'Atlantide qui avait eu l'occasion de rencontrer Vincent Ier à Aigues-Mortes lors du Premier sommet de l'OMF en septembre 2016.

 

Accueillis sur le parvis du Palais princier au cœur de la Citadelle de Blaye, lieu hautement symbolique, les premières photographies officielles n'ont pas tardé. Après la signature de la Déclaration des droits de l'Homme qui répond à l'appel lancé par le Secrétariat adjoint à la diplomatie de l'OMF, un entretien diplomatique de plus de deux heures a réuni les invités autour du prince d'Hélianthis. Plusieurs annonces ont alors été faites:

 

La signature entre le Vice-Roi et le Prince régnant du Traité de reconnaissance mutuel entre les deux principautés.

La signature entre le Vice-Roi et le Responsable Générale du Traité de reconnaissance entre la République et la Principauté d'Atlantide.

L'élévation du Vice-Roi au grade de Grand Officier de l'Ordre princier de la Grande-Croix de Saint-Paul comme il est de tradition pour chaque ouverture de relations diplomatiques avec la Principauté d'Hélianthis.

 

Mais l'après-midi a également été l'occasion d'une annonce commune et inédite: la création du Conseil de Bordeaux: organe diplomatique semi-informel entre les trois micronations afin de renforcer leur coopération diplomatique et leur collaboration notamment sur les différentes actualités micronationales y compris celles de l'OMF. La journée s'est enfin terminée par le cadeau que Vincent Ier a offert à ses invités.

Première Visite d'Etat en Principauté

Le Prince régnant recevra pour la première fois en visite d'Etat le Responsable Général de la République Anacratique du Padrhom, Monsieur Michel Vichat et le Vice-Roi de la Mer, Kaloni le Navigateur de la Principauté d'Atlantide samedi 6 mai.

 

Cette rencontre historique pour le Prince sera l'occasion pour lui de faire connaître les splendeurs de la Citadelle de Blaye. Au programme, signature de la Déclaration des droits de l'Homme après l'appel lancé par le nouveau Secrétaire Général Adjoint à la diplomatie, le Prince du Surland, qui fait écho au dossier brûlant pour le Prince des exactions en Tchétchénie. Une réunion diplomatique aura également lieu pour la signature du traité de reconnaissance mutuel entre Padrhom et Atlantide. Ce sera également l'occasion de pouvoir renforcer les liens d'amitié entre les trois micronations.

Bien qu'une annonce publique ait été annoncée sur les réseaux sociaux sur une éventuelle coopération renforcée, personne n'en connaît la teneur. Le mystère reste donc entier...

Une clôture médiatique pour une action réussite !

C'est le 16 avril que le gouvernement sous l'égide de la Ministre de la Communication a tenu une conférence de presse présidée par le Prince régnant en vue de clôturer la première édition de l'action caritative "Une pièce, un espoir" pour l'Association "Un espoir pour Mathéo".

 

Cette conférence a été l'occasion de présenter la somme récoltée, plus de 300€, de remercier tous les commerçants participants, d'annoncer par le biais des représentants de l'association présent, Monsieur Jagaud, père du petit Mathéo et trésorier et Madame Jagaud, tante du petit Mathéo et Secrétaire de l'association. La conférence a également été l'occasion d'un échange entre le public et les organisateurs.

 

Etait alors présent, Monsieur Elpidio, Président de l'Association des commerçants de Blaye et Monsieur Seguin, Secrétaire de l'association. Parmi les soutiens de la première heure, Madame Merchadou Patricia et Monsieur Boris Debec. Une première édition qui s'est donc avérée être une réussite pour l'association et la principauté, les autorités ont d'ailleurs annoncé qu'elle serait renouvelée.

 

Le Prince a ensuite invité tous les participants à la collation offerte par la Principauté.

 

Lancement de l'action "Une pièce, un espoir"

L'action "Une pièce, un espoir" est lancée aujourd'hui par Son altesse, le Prince Vincent aux côtés de Madame Jagaud-Ducourneau, Présidente de l'Association "Un Espoir pour Mathéo".

 

Cette action caritative durera 2 mois et appelle à la générosité des donateurs. Ce ne sont pas moins de 30 commerçants qui ont accepté de participer à cette action solidaires munis de tirelires, flyers et posters devant les devantures et comptoirs. Le but de cette action caritative est de pouvoir récolter un minimum de 300€ qui servira à financier une séance de thérapie médicale très ciblée au regard du syndrome rare dont est atteint le petit Mathéo. L'Association des commerçants de Blaye a généreusement accepté de pouvoir relayé l'information auprès de ces membres. Le Prince a annoncé également que si la réussite, qu'il souhaite ardemment, devait être au rendez-vous, l'édition sera lancée chaque année.

Vœux princiers pour 2017

Ouverture des relations diplomatiques avec le Royaume d'Überstadt

Les services du Palais ont annoncé l'ouverture des relations diplomatiques avec le Royaume d'Überstadt. Après une histoire interne tumultueuse, le Royaume a fait l'objet d'un long processus de reconnaissance par un Conseil souverain hésitant. Mais ce fut une consécration en fin d'année par l'acceptation par le Conseil de l'ouverture des relations. Une nouvelle amitié pour de nouvelles relations.

 

Longue vie à nos deux nations !

Ouverture des relations diplomatiques avec la Principauté de Lorenzburg

Les services du Palais ont annoncé l'ouverture des relations diplomatiques avec la Principauté de Lorenzburg. Prônant le rêve et les contes, elle s'inscrit comme nouvelle micronation à tendance monarchique qui promeut l'amour et le partage, se revendiquant de mouvance LGBT. Bien que récente, elle est gage de promesse.

 

Longue vie à nos deux nations !

Ouverture des relations diplomatiques avec l'Empire Aéricain

Les services du Palais ont annoncé l'ouverture des relations diplomatiques entre la Principauté et l'Empire Aéricain. Micronation fondée en 1987, elles revendiques certains territoires en Australie. Considérée comme l'une des anciennes micronations, elle s'est fait connaître après un article dans le journal du New York Times.

 

Longue vie à nos deux nations !

Un "Engagement généreux"

Le Prince a salué l’inauguration de la "Tête Grise", sculpture réalisée par l'artiste Jacques Soulard et offert à la ville de Blaye comme œuvre culturelle caritative. Chacun peut participer au financement de cette statue et chaque don sera reversé au Secours catholique et au Secours populaire. Le Prince s'inscrivant dans la continuité de son soutien au développement de la culture dans le blayais est devenu mécène de cette action caritative aux côté de sa tante, l'adjointe au maire, Patricia Merchadou, et de son père, le Grand-Duc Philippe.

Hélianthis et Padrhom: une coopération étroite

C'est dans l'intimité du Chateau de Peixotto que Son altesse sérénissime a rencontré pour la deuxième fois en quelques mois le Représentant Général pour la République Anacratique du Padrhom, Monsieur Vichat.

 

Après le succès du Traité de Bordeaux, en juillet dernier, qui a scellé encore plus étroitement les liens entre la République et la Principauté, les deux dirigeants ont fait à nouveau preuve de diplomatie.

 

Faisant suite au Sommet, le sujet fut indéniablement la réussite du Sommet de l'OMF mais également un débat sur les différents projets assez polémiques qui sont actuellement sur la table du Conseil de l'OMF. L'occasion a également été donnée au Prince d'élever son homologue au rang de "Grand officier du Grand Ordre princier de la Grande Croix de Saint-Paul".

 

Cette rencontre a démontré l'influence des deux micronations girondines sur la scène diplomatique micronationale.

 

5ème édition du Grand Bal princier aigues-mortais

Pour cette 5ème édition du Grand Bal Princier du Godet d'Or, la Principauté a mis les petits plats dans les grands !

 

Invité d'honneur pour la deuxième année consécutive, Vincent Ier a pu assister à une soirée grandiose organisée avec faste par le couple princier d'Aigues-Mortes au Mas le Caracoles.

Le Bal fut l'occasion comme chaque année de récompenser une personnalité qui s'est le plus démarquée pour le rayonnement de la cité aigues-mortaise par le Prix Constance qui a été décerné cette année à Madame Guillaumette Garcia.

 

Les invités prestigieux étaient beaucoup plus nombreux que l'année précédente avec la venue notamment de la Princesse héritière de Ladonia qui a représenté sa mère, la Reine qui n'avait pu faire le déplacement. Egalement remarqué, la venue de Belgique du couple grand-ducal de Flandrensis et arrivé du Canada, le Président-ministre Dominic Desaintes. On notera la venue d'un très grands nombres d'ambassadeurs et ambassadrices de la Principauté d'Aigues-Mortes et notamment l'ambassadrice en Autriche, Madame Ulrike.

Convivialité et réussite fut les maîtres mots d'une soirée "so chic" !

Une rencontre au sommet !

Le Premier Sommet de l'Organisation de la MicroFrancophonie (OMF) a eu lieu ce week-end en Principauté d'Aigues-Mortes, siège de l'OMF.

 

Réunissant 50% des micronations membres, elle s'inscrit dans le développement de l'organisation et de son désir de concrétiser une influence déjà fortement encrée dans le paysage micronationaliste.

 

La Principauté d'Hélianthis, présente pour cette occasion historique, était représentée par le Prince régnant qui a fait le déplacement. Se déroulant sur deux jours, elle a permis de faire intervenir tous les membres et invités à la conférence parfois nouveau comme le Vice-Roi de la Principauté d'Atlantide. De la passion du micronationalisme, aux solutions alimentaires alternatives en passant par la monnaie complémentaire, les thèmes furent très variés. La couverture médiatique fut certainement à la hauteur de l'évènement.

 

Alors entre folklore et sujets plus profond, le premier sommet a été un gage de promesse pour l'épanouissement de l'OMF comme celui de ses membres. Il se murmurerait déjà que le prochain sommet serait à Paris.... Affaire à suivre...

 

Ouverture des relations diplomatiques avec la Principauté d'Austrasie

Les services du Palais ont annoncé cette après-midi l'ouverture des relations diplomatiques avec la Principauté d'Austrasie. Nouvelle attendue depuis l'adhésion de la Principauté d'Austrasie à l'Organisation de la MicroFrancophonie, le Conseil souverain a procédé cet été à une accélération de l'examen des demandes diplomatiques. Le Prince Bernard a salué cette décision et a souhaité accéléré l'ouverture de ces relations qui promettent d'être fructueuses.

 

Longue vie à nos deux nations !

Ouverture des relations diplomatiques avec la Principauté d'Aysellant

Les services de la Principauté ont annoncé officiellement l'ouverture des relations diplomatiques avec la Principauté d'Aysellant, première micronation russe à entrer en relations diplomatiques avec la Principauté. Bien que le souvenir du conflit entre le Prince souverain et le Président Mar soit présent, le Conseil souverain montre son désir de vouloir avancer. Un effort diplomatique remarqué quant on connait la position de la Principauté suite aux scandales de Lostisland et Durstonia.

 

Longue vie à nos deux nations !

Tentative avortée de coup d’État en Turquie

C'est dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016 que des sources militaires affirment avoir pris le pouvoir afin d'assurer et "rétablir la démocratie" à Ankara et Istanbul.

 

C'est en réalité une partie de l'armée défavorable au pouvoir en place et aux dérives autoritaires du Président turc Erdogan qui est descendue dans les rues de la capitale et qui assure avoir instauré un couvre-feu et la loi martiale. Le chef d’État major des armées, le Général Hulusi Akar fût pris en otage par l'armée putschiste et le Parlement comme le Palais présidentiel furent bombardés.

De son côté, dans une allocution à la télévision CNN Türk diffusée via l'application  FaceTime, le Président turque dénonce le « soulèvement d'une minorité au sein de l'armée » et appelle les Turcs à descendre dans les rues pour résister à la tentative de coup d'État. Les factions séparatistes ont alors commencé à tirer sur les manifestants de plus en plus nombreux dans les rues.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, des f-16 abattent un hélicoptère des putschistes. De plus, 17 policiers sont tués par des tirs d'hélicoptères à Ankara. Après plusieurs affrontements entre loyalistes et putschistes, le Président Erdoğan revient à Istanbul et fait une conférence de presse lors de laquelle il annonce l'échec du coup d’État. Le Premier ministre turc,  Binali Yildirim, annonce un bilan provisoire de 265 morts et 1440 blessés dont 47 civils tués et plusieurs autres blessés. 1 563 membres des Forces armées ont été arrêtées par les autorités turques à l'échelle nationale selon France TV info. Le Chef d’État a alors invité ses concitoyens à manifester pour prévenir toute représailles.

 

Le Consul de France a quant à lui continué d'inviter les ressortissants français sur place à rester chez eux.

Un 14 juillet ensanglantée

Une France meurtrie s'est réveillée aujourd'hui après l'attentat survenue à Nice le jour de la fête nationale française.

 

C'est vers 22h30 qu'un camion de 19 tonnes a forcé le barrage policier qui délimitait la célèbre avenue niçoise de la Promenade des Anglais pour percuter violemment la foule venue assister au traditionnel feu d'artifice et qui s'était regroupée en masse sur les voies et trottoir de l'avenue. Ralentie devant l'Hôtel Negresco, il est arrêté face au Palais de la Méditerranée lorsque deux policiers de la Brigade spécialisée de terrain (BST) abattent le conducteur, un tunisien de 31 ans, déjà connu par les services de police pour des faits de délinquances depuis 2010.

 

Le Groupe État islamique a revendiqué le 16 juillet au matin cet attentat via un communiqué de l'agence Amaq liée au groupe djihadiste. Le Président de la République française a décidé de prolongé l’État d'urgence en vigueur depuis le 14 novembre 2015 pour trois mois et a annoncé le rappel de la réserve opérationnelle. Un deuil national de trois jours a été décrété.

 

Les réactions nationales sont intervenues très rapidement: les uns pointant du doigt un certain laxisme gouvernemental, les autres appelant d'avantage à la retenue et à l'union nationale. Au plan international, beaucoup de chef d’État et de gouvernement ont réagi en assurant leur soutien au peuple français et leur solidarité envers les familles. La réaction la plus remarquée est certainement, celle du Président russe Vladimir Poutine qui dans un discours télévisé s'est adressé  directement au chef de l’État français.

 

En Principauté, les pages Facebook de la Principauté ont été mises en suspend et le Prince Vincent Ier a également réagit par un commentaire en adressant ses condoléances et son soutien aux familles des victimes suivis des hashtags "#Nice #horreur".

 

 

 

Hélianthis et Padrhom: une rencontre officielle entre luxe et diplomatie

C'est le samedi 9 juillet dernier que Son altesse sérénissime, a rencontré son homologue républicain, le Responsable Général de la République Anacratique du Padrhom, Michel Vichat dans le prestigieux palace du Grand Hôtel de Bordeaux.

 

Au cours de cette rencontre attendue depuis plusieurs mois, le souverain hélianthain et le responsable général ont pu discuter diplomatie, politique et collaboration culturelle et philatélique.

 

Sur la table, un nouveau traité diplomatique a été signé entre les deux nations pour renforcer des relations diplomatiques déjà solides. Un second traité plus atypique a été signé comme le premier du genre entre deux micronations: la Convention tendant à la coopération postale et philatélique inter-micronationale renommée pour l'occasion "Traité de Bordeaux".

 

Les deux dirigeants se sont ensuite rafraichis autour d'un verre bien mérité après une journée très chaude dans le bordelais puisque le thermomètre affichait pas moins de 35° C. Une entente diplomatique et une nouvelle opportunité pour la Principauté d'afficher une diplomatie active et constructive.

 

Anniversaire du souverain

Le souverain hélianthain a fêté avec son frère jumeau le Prince Ludovic,

son 21ème anniversaire.

Le Prince souverain est resté à la Villa des Martins en famille pour fêté auprès de son frère leur anniversaire avant de faire une sortie en Principauté, invités au Relais de l'Estuaire d'Etauliers en France.

Un Brexit gagné, un Royaume divisé

Les Britanniques ont voté à 51,9% pour une sortie de l'Union européenne avec un fort contraste géographique, si Londres, l’Écosse et l'Irlande du Nord ont massivement voté pour rester dans l'UE, la plupart des régions de l'Angleterre se sont fortement prononcées pour en sortir.

 

Les premières conséquences n'ont pas tardé. Le Premier ministre actuel David Cameron a annoncé sa démission d'ici l'automne. Nicola Sturgeon, Premier ministre d’Écosse, a déclaré qu'il est "clair que le peuple d'Écosse voit son avenir dans l'Union européenne."  À la suite des résultats, elle annonce à Édimbourg la préparation d'un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Écosse.  Quant à l'Irlande du Nord, Le Sinn Fein a plaidé pour la tenue d’un nouveau référendum portant, cette fois, sur l’unification des deux Irlandes. "Le gouvernement britannique a de fait renoncé à tout mandat de représentation des intérêts des personnes ici, dans le nord de l’Irlande, puisque le Nord est entraîné hors de l’Europe », a argué Declan Kearney, dirigeant du parti nationaliste et catholique, dans un communiqué.

 

Avenir incertain, les prochaines semaines et prochains mois seront décisifs pour le Royaume-Uni.

Une nouvelle princesse est née en Principauté !!

 

 

 

 

                                   FÊTE NATIONALE

Espoir pour Mathéo

La Principauté est devenu partenaire de l'Association "Un espoir pour Mathéo" qui accompagne le jeune Mathéo, atteint du syndrome de Phelan McDermid et ses parents dans la prise en charge de ses thérapies.

 

Contacté par Anne-Laure Jagaud, chargé de communication de l'Association, la Principauté soutien médiatiquement l'association au travers de publication sur les réseaux sociaux.

 

C'est le deuxième partenariat qu'enregistre l'Association depuis le partenariat ouvert en 2014 avec la société "Aux délices de la Citadelle" dont la principauté fait la promotion de ses réalisations pâtissières.

 

Vincent Ier a annoncé qu'il rencontrerait le petit Mathéo et engagerait une action en faveur de l'Association.

Anniversaire de l'héritière du trône

La Principauté célèbre aujourd'hui le 27ème anniversaire de l'héritière du trône, le Princesse Maud, sœur aînée de Vincent Ier.

 

Au teint diaphane, la princesse est considérée comme l'une des plus belles femmes des micronations. Première dans l'ordre de succession, elle entretient des liens privilégiés avec le monarque et est sa plus proche conseillère.

 

Il y a quelques semaines, les services du Palais annonçaient sa grossesse: une annonce qui reçu les félicitations de la scène micronationale. Cet évènement modifiera l'ordre de succession au trône car son enfant sera deuxième dans l'ordre succession juste devant son oncle, le Prince Ludovic.

En attendant, la princesse toujours aussi gracieuse et discrète s'arrondit bien... Bon anniversaire

La Principauté a les pieds dans l'eau

Après les fortes pluies de ces derniers jours, un vent d'ouest très fort et un coefficient de marrée élevé, la Gironde a débordé et est entrée dans les terres de la Principauté.

 

Tout le littoral blayais est touché que se soit dans la Capital à Blaye ou encore au port de Plassac. Même l'intérieur des terres a été surpris par une inondation notamment à Anglade.

 

Relevant uniquement des dégâts matériels et notamment dans les ports et marais hélianthains, la vigilance doit continuer jusque dans la soirée.

 

Le ministère de la communication et les pages d'information de la Principauté  recommandent aux habitants pour leur sécurité de ne pas s'approcher du littoral en raison des vents forts.

 

Prince ou Princesse ? L'annonce de la grossesse de la princesse Maud

Les services du Palais ont eu la joie d'annoncer le 2 février dernier que Son altesse sérénissime, la Princesse héritière attend son premier enfant.

 

Première dans l'ordre de succession au trône hélianthaine, il s'agit d'une véritable bonne nouvelle pour la monarchie hélianthaine qui se trouve perpétuée en la personne de la sœur du souverain. Le future prince ou la future princesse sera alors troisième dans l'ordre de succession rétrogradant le frère du Prince Vincent Ier, le Prince Ludovic au quatrième rang dans l'ordre de succession.

 

Conformément à la tradition dans les monarchies européennes, la famille princière ne révèlera pas le sexe de l'enfant jusqu'à sa naissance. Secret d’État et sujet de polémique, il fera l'objet jusqu'à la fin de la grossesse de sa mère d'une attention particulière de la famille princière et de l'ensemble des citoyens hélianthains qui ont été nombreux à adresser leurs félicitations à la princesse.

Une nouvelle année, un nouveau gouvernement...

Sans surprise le souverain hélianthain a reconduit dans ses fonctions la Marquise de Tàrrega aux fonctions de Premier ministre. Cette dernière s'est maintenue depuis la fondation de la Principauté comme second du souverain.

Peu étonnant pour celle qui est la seule citoyenne de la Principauté a figuré dans l'ordre du mérite national.

 

L'étonnement de cette annonce  est la suppression du ministère de la justice et son intégration dans le ministère des affaires intérieures dont a hérité la Baronne de Monteil, Lady Manuela avec les ministères de la culture et de la communication. On se souvient de son action beaucoup remarqué durant la "Semaine verte" hélianthaine concomitante de la COP21 à Paris.

 

La Comtesse de Montuzet quant à elle poursuivra son œuvre, dans la logique de sa prise de fonction il y a peu, au ministère des relations internationales et de la francophonie. Elle perd en revanche, le ministère des hélianthains à l'étranger qui revient au Premier ministre.

 

Le seule inoxydable est le Baron du Bernu qui conserve l'intégralité de ses fonctions aux ministères de l'environnement, du développement durable et des territoires. Homme de confiance du souverain, il reste le seule homme a être présent au gouvernement après le départ du Comte de Bréville.

 

Gouvernement restreint, il reste néanmoins une formation intéressante en raison du professionnalisme des personnes qui le compose.

Des vœux princiers très optimistes

Le 31 décembre à 20 heures, Son altesse sérénissime Vincent Ier a adressé lors d'une allocution télévisée ses vœux de bonne année et de nouvel an à la nation hélianthaine.

 

Le Prince a salué la politique engagée du gouvernement de Mélissa Daude durant le cours de l'année 2015. Il a également salué la participation de la Principauté dans l'Organisation de la MicroFrancophonie née en mai 2015 et dont il a été un des acteurs fondateurs aux côtés du Prince souverain d'Aigues-Mortes.

Le Prince a évoqué sa venue au Grand Bal d'Aigues-Mortes pour lequel il s'était déplacé en personne avec madame le Premier ministre et qui constituait sa toute première visite officielle à l'étranger depuis son accession au trône en juin 2013. Il a assuré une action "vers une plus grande ouverture politique" ce qui laisse penser que l'année 2016 sera une année propice aux relations diplomatiques.

Après avoir annoncé la formation d'un nouveau gouvernement, il a assuré que l'année à venir sera également propice à l'accélération du développement de la Principauté dans tous les domaines.

"Confiance dans l'avenir", voilà une expression qui marque le mot d'ordre de ses vœux princiers et avant de citer la devise nationale, il a tenu à rappeler que l'avenir ne peut se construire qu'ensemble. Un regard confiant et optimiste que le jeune prince a souhaité faire transparaître dans son allocution, la seconde depuis le début de son règne.

 

Alors gardons confiance !

La Principauté se met au vert

Vincent Ier a annoncé l'ouverture de la "Semaine verte" en Hélianthis.

 

En marge de la Conférence internationale sur le changement climatique qui se déroule actuellement au Parc des expositions de Paris-Le Bourget, le gouvernement a pris la décision de participer à son niveau, sous l'égide des ministères de l'environnement et de la culture, pour la sensibilisation sur les gestes écologiques du quotidien et le recours  aux évolutions en matière énergétique.

 

La Principauté s'inscrit dans la continuité des efforts qu'elle avait entrepris lors de la signature du Traité d'Alcatraz pour la protection de l'environnement en septembre dernier.

 

Alors mettons nos gants, retroussons-nous les manches et au travail pour la préservation de la planète !

L'horreur à Paris, le choc indescriptible

Dans la nuit du vendredi 13 novembre 2015, une série de fusillades et d'explosions ont touché la capitale française la plongeant dans un état de terreur et d'effroi le plus total.

 

Cet attentat multi-localisé fait encore état d'un bilan provisoire de 128 morts et de 300 blessés dont 99 dans un état grave. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier jamais perpétré en France depuis la Seconde Guerre mondiale et des premiers attentats-suicides y ayant lieu. Cet attentat a été très vite revendiqué par l’État islamique qui dit avoir pris pour cible Paris en représailles de l'intervention de la France dans la coalition qui bombarde les positionnements de l’État islamique en Syrie.

 

La réaction internationale ne s'est pas faite attendre et des milliers de messages de soutien et d'amitié ont afflué de tous les dirigeants  et chefs d’État de la planète de la Reine Élisabeth II qui se dit dans un tweet "profondément choquée" au Roi du Maroc qui a condamné ces "lâches attentats terroristes" en passant par l'Australie où la ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop a assuré qu'ils étaient "solidaires avec le peuple français pour condamner ces attaques horribles et dévastatrices". Même le Vatican a réagit et le Pape François par l'intermédiaire du porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a condamné "cette nouvelle manifestation de folie, de violence terroriste et de haine". Bachar El-Assad a également souhaité apporter son soutien et s'est déclaré "prêts à combattre le terrorisme avec ceux qui le veulent vraiment" tout en soulignant néanmoins que la politique française en Syrie a « contribué à l’expansion du terrorisme ». Mais ce sont les américains qui se sont exprimés les premiers par l'intervention de Barack Obama qui dans un discours a réaffirmé que "Face à la menace terroriste, nous nous tenons aux côtés des Français".

 

A 00h30 le Président de la république française, François Hollande, peu avant la tenue d'un Conseil des ministres exceptionnel qu'il a réunit, s'est exprimé dans une allocution officielle et a décrété l’État d'urgence au niveau national et la fermeture des frontières. A 10h53, le Président s'est une seconde fois exprimé, peu après la tenue d'un Conseil de défense et de sécurité, en déclarant que cet attentat était "un acte d'une barbarie absolue". Il a décrété un deuil national de trois jours et a annoncé qu'il s'exprimera devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles le lundi 16 novembre.

 

La Principauté a également vivement réagit et le Prince Vincent a apporté tout son soutien à nation française en déclarant qu'il "condamne et condamnerai toujours avec la plus grande fermeté ces actes, ces exactions, cette volonté d'annihiler la vie". Le gouvernement hélianthain a, à son tour, vivement réagit. Le Conseil souverain a décrété l’État de crise et à mis en place toute une série de mesures. La ministre de la culture a invité au dialogue national. Le ministre des territoires, Yoann Baulaz a déclaré que "des contrôles renforcés aux frontières de notre territoire seront établis". La ministre des relations internationales quant à elle a assuré que "Le gouvernement hélianthain prendra des décisions dans l'intérêt de ses concitoyens, en accord avec les décisions prises par le gouvernement français". Le Prince s'est félicité de la rapidité de la réaction du gouvernement et a invité tous les citoyens à allumer des bougies pour rendre hommages aux victimes et aux blessés. D'autres décisions sont également attendues en Hélianthis.

 

Division municipale, la Principauté aux aguets

Les services du palais s'inquiètent  de l'état d'entretien des murs  du monument emblématique de la capitale.

En effet, la falaise de la citadelle par la conjugaison de l'effritement du calcaire et de l'érosion de la roche menace de s'effondrer. Les travaux actuellement estimés à 30 millions d'euros pour la restauration totale de l'édifice sont un coût colossale trop important pour la municipalité qui n'a plus les moyens d'entretenir les 25 hectares de l'immense édifice de pierre. Pour ce faire la municipalité a eu recours à un moyen controversé par lequel elle a demandé aux artisans de la citadelle de mettre la main au portefeuille pour participer au coût de la restauration. Cette option étrangle les artisans qui pour la plupart ont décidé de partir de la citadelle car ayant refusé de signer la nouvelle convention qui leur demande contre un loyer abaissé la réalisation de travaux de réparation qui sont très important. Cette désertification artisanale sonne comme un avertissement alarmant de la situation.

Même la famille princière est divisée sur la situation, alors que la tante du souverain est actuellement dans la majorité municipale, son grand-père maternelle, Lord Schmitt a manifesté son désarrois  en adhérant à la liste de l'opposition. Vincent Ier quant à lui a manifesté une opinion plus fédératrice en estimant dans un communiqué officiel qu'il revient aux blayais de s'unir pour la sauvegarde de leur patrimoine et de leur racine historique.

La bataille juridique entre artisans et élus locaux n'a d'ailleurs pas finie ce qui alimente encore les dissensions de la population divisée sur le sujet. Le ministère de la culture comme du patrimoine de la principauté ont assuré qu'ils s'étaient emparés du dossier. Affaire à suivre....

Un nouveau souffle et une nouvelle République !

Le 5 octobre 2015, l'expression de la volonté populaire padrhomienne s'est exprimée pour déclarer la naissance d'une nouvelle république et adopter une nouvelle Constitution.

Alors que les révisions constitutionnelles se faisaient de plus en plus imminentes, la nation padrhomienne s'est officiellement prononcée en faveur d'un nouveau régime et a donné naissance à la IIème République du Padrhom:

La République Anacratique du Padrhom.

Fort de cette nouvelle proclamation, les citoyens en adoptant les réformes constitutionnelles proposées par le gouvernement et le Responsable Général de la République, Michel Vichat, ont consacré l'anacratie comme nouveau fondement du régime. Par ces révisions, tous les citoyens ont accédé à la fonction législative en devenant parlementaires très semblable à ce que l'on fait en Hélianthis puisque, rappelons-le, tous les citoyens hélianthains sont constitutionnellement reconnus comme législateur. L'ancien drapeau est également tombé sous le coup de l'épée de la démocratie et un tout nouveau drapeau a été adopté.

 

Vincent Ier a exprimé son attachement et son amitié à la nation padrhomienne et a félicité le gouvernement pour la transition pacifique qui s'est opérée en faveur du nouveau régime.

Michel Vichat dans une annonce sur le réseau social facebook a annoncé que toutes les relations diplomatiques, conclues sous la Ière République, n'étaient pas affectées par le changement républicain.

C'est un Baby boy !!

Son altesse royale, la grande-duchesse consort de Flandrensis a donné naissance à un jeune prince le 16 septembre 2015 à l'hôpital Jan Yperman de Leper en Belgique.

 

Annoncé dès le lendemain par un communiqué officiel, le nouveau venu a été titré "Son altesse royale, le Prince Ferdinand de Flandrensis, Marquis de Southern Islands, Duc de Carney". Le Prince Ferdinand est le premier dans l'ordre de succession de son père, le Grand-Duc Niels de Flandrensis.

 

Les services du palais princier ont alors adressé au couple grand-ducal au nom de la nation et de la famille princière leurs félicitations dans une lettre que les services flandrensiens se sont empressés de publier sur la page facebook du Grand-Duché.

 

Longue vie au Prince !

Festivités princières d'Aigues-Mortes

Le 26 septembre dernier, Son altesse sérénissime le Prince Vincent Ier et Son excellence Madame le Premier ministre ont été reçus par le couple princier d'Aigues-Mortes aux côté de l'Empereur d'Angyalistan ainsi que de la Reine Carolyn de Ladonia.

 

Au cours d'une somptueuse soirée sur la péniche "Le Pescalune", la Principauté incarnée en la personne du souverain a reçu les honneurs de la Cour aigues-mortaise ainsi que de l'ensemble des 120 convives présents à bord.

 

Pour sa toute première visite officielle en tant que Souverain, le Prince Vincent a choisi le Grand Bal princier du Godet d'Or pour manifester le nouveau poids diplomatique de la Principauté et son influence croissante sur la scène micronationale. Ces festivités ont également permis au Prince de rencontrer pour la première fois ses homologues francophones tous membres de la MicroFrancophonie.

 

A l'heure où les micronations américaines sont de plus en plus décroissantes sur la scène médiatique, l'influence émergente des micronations francophones sonne comme une promesse de changement dans l'organisation internationale des micronations.

Ouverture des relations diplomatiques avec l’État de Sandus

Depuis le 20 août 2015, la Principauté a ouvert, après de longues négociations, des relations diplomatiques avec le curieux État de Sandus. Le chef de l’État de Sandus, William Soergel, titré étrangement "Sôgmô de Sandus" , a finalement accepté l'ouverture de ces relations après un an de négociations entre lui et le souverain.

Évidemment attentif aux droits de l'Homme, le Sôgmô est aussi un francophile déterminé à participer à la création de l'Organisation de la MicroFrancophonie dit "OMF" dont la Principauté est un pilier fondateur.

 

Longues vies à nos deux nations.

Ouverture des relations diplomatiques avec le Royaume de Ruritania

Les services du Palais ont officialisé l'ouverture des relations diplomatiques avec le Royaume de Ruritania conformément au traité de reconnaissance mutuel signé entre le Prince Vincent Ier et Sa majesté la Reine Anastasia le 16 août 2015.

Les négociations n'ont d'ailleurs pas traîné et le cabinet diplomatique du Royaume de Ruritania, impressionné selon leur dire par la Principauté, a immédiatement consenti à l'ouverture des relations avant même l'examen de la demande. Même si la critique d'une décision attive peut être formulée, elle est maintenant solide par l'appui des deux souverains qui sont ravis d'un tel rapprochement diplomatique.

 

Longues vies à nos deux nations.

Participation au Grand Bal Princier du Godet d'Or

Le souverain d'Hélianthis participera à la quatrième édition du Grand Bal Princier du Godet d'Or organisé par la Principauté d'Aigues-Mortes le 26 septembre prochain. 

 

Le souverain se rendra en Principauté d'Aigues-Mortes le samedi 26 septembre pour participer aux festivités du Grand-Bal Princier du Godet d'Or sur invitation de leurs altesses sérénissimes, le Prince Jean-Pierre IV et son épouse, la Princesse consort, Olivia-Eugénie d'Aigues-Mortes. 

A ses côtés, Madame le Premier Ministre qui en tant que chef du gouvernement se rendra également aux festivités.

Le Prince se rendra donc en visite officielle, la toute première depuis son accession au trône, à Aigues-Mortes pour renforcer l'amitié entre les deux nations et surtout entre les deux maisons princières. 

Incendie à Pessac, le Palais demande le retour du souverain

Depuis le 23 juillet dernier, un incendie s'est déclaré à Pessac en Gironde (France) tout près de la résidence du souverain à Talence. 

 

Alors que le feu a détruit plus de 550 hectares, il menace les habitations et une évacuation de certains quartiers à dores et déjà été organisée. Le ministre français de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, venu en personne dimanche encourager les pompiers a affirmé qu'il s'agissait d'un des plus important incendie en France depuis cinq ans. 

Les autorités hélianthaines ont été prévenues du danger et le Palais a exhorté le souverain de revenir en Principauté.

Ce dernier bien que vivant à proximité de l'incendie a tenu à rester sur place afin de montrer que "la situation est sous contrôle des autorités françaises et qu'il est inutile de céder à la panique". En revanche, les services du gouvernement ont obtenu que le souverain reste confiné dans ses appartements en réaction aux fortes émanations de fumée provoquées par l'incendie. 

Madame le Premier ministre s'est rendue sur place pour s'assurer en personne de la bonne santé du souverain. 

Son Altesse a reçu dimanche son frère, le Prince Ludovic et recevra très prochainement la Ministre de la Culture et des affaires sociales, Manuela Campobasso. 

A l'heure actuelle, le feu est en passe d'être maîtrisé.